Une rose souveraine

C’est en visitant l’exposition Les Tudors au Musée du Luxembourg que j’ai découvert pourquoi la rose était un des emblèmes de l’Angleterre. Mais pas que…

La guerre des Roses

En 1485 Henri Tudor s’empara de la couronne d’Angleterre lors de la bataille de Bosworth mettant fin ainsi à trois décennies de la guerre des Deux-roses. Lorsqu’il monte sur le trône, le roi Henri VII Tudor épouse Elisabeth d’ York. Pour symboliser l’union des Lancaster (rose rouge) et des York (rose blanche), il créa l’emblème de la rose Tudor, rouge à cœur blanc. Depuis, cette fleur symbolise la fondation des Tudors. Ses héritiers, dont le reine Elisabeth Ière, hériteront de ce symbole de la réconciliation des deux camps. Aujourd’hui encore cette fleur bicolore est l’emblème traditionnel héraldique de l’Angleterre, jusque sur les maillots des rugbymen.

Quand les ors de la République expose la rose monarchique

La scénographie originale de cette exposition retrace l’histoire d’une des dynasties les plus populaires d’Angleterre avec ses frasques, ses trahisons, ses alliances et surtout sa quête du pouvoir. Cette approche est résolument moderne et accrocheuse. A travers les œuvres présentées se dessinent les goûts artistiques de ces souverains et surtout leur souci avantgardiste de leur image.

Des stars en haut de l’affiche

La vie des Tudors est mise en scène comme un scénario digne d’un film hollywoodien. Avec ses stars, Henri VIII, sa fille Elisabeth Ière et les seconds rôle comme Catherine d’Aragon, Anne Boleyn ou Anne de Clèves. Nul doute qu’avec les Tudors est née une légende qui alimente depuis des siècles la littérature, la musique et le cinéma. Les épisodes de l’exposition s’achèvent d’ailleurs par le film de Shekhar Kapur Elisabeth : l’âge d’or avec Cate Blanchett dans le rôle de la souveraine.

Générique

Charlotte Bolland en tant que conservatrice en charge du projet Making Art in Britain à la NPG, Tarnya Cooper, conservatrice en chef à la NPG, Cécile Maisonneuve, docteur en histoire de l’art et conseillère technique à la Rmn-GP et Hubert Le Gall, scénographe de l’expo. A quand les oscars?

Les séances

Les Tudors du 18 mars au 19 juillet 2015

Musée du Luxembourg
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
Horaires d’ouverture : tous les jours de 10h à 19h
Nocturnes les lundis jusqu’à 22h
RER B ; arrêt Luxembourg
Métro : ligne 4 arrêt Saint Sulpice

Et durant l’entracte, je vous conseille une visite dans les allées du jardin du Luxembourg.

Author: Sandrine

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest