Ispahan : rose ou ville ?

Pour tes roses

J’aurais fait un voyage plus long encore

Ton soleil n’est pas celui qui luit partout ailleurs (…)

Ispahan aux musiques du matin

Réveille l’odeur des roses de ses jardins (…)

Ispahan (extraits) Guillaume Appolinaire 1925

 

Le pompon des princes

Selon la légende, le rosier Ispahan a été trouvé sur la tombe du plus connu des poètes iraniens : Omar Khayyan, d’où le nom Ispahan.

Ce rosier est connu en Europe depuis 1932. Rosier hybride non remontant (une seule floraison pour les non-initiés) mais très précoce, Ispahan possède de petites feuilles argentées abritant de boutons de fleurs doubles, variant du rose clair au rose vif.

Mais la beauté de ce rosier est ailleurs…dans sa fragrance délicate et subtile très prisée en parfumerie. Comme le rappelle David Austin (créateur de roses anglaises) « le parfum est la moitié de la beauté d’une rose ».

Bien que les roses ne soient pas mes fleurs préférées, j’ai craqué pour celui-ci. Avant de lui trouver une place définitive dans mon jardin mouchoir de poche, je l’ai planté dans un container. Miracle, il a pris !!! Enfin presque, parce que pour les feuilles pas de problème, pour pousser, elles poussent…pour les fleurs, un peu de patience…je vous tiens informés aux premiers bourgeons. Pour le moment, elles se font rares.

ID Card

Port buissonnant d’environ 1,20 m
Feuilles de couleur grise de petites tailles
Floraison de juin à avril (attention aux gelées printanières)
Possibilité de fleurs coupées
Plantation en plein soleil fortement conseillée
Facile à entretenir, sans trop de taille
Résistant aux maladies

 

Envie d’un Ispahan dans votre jardin ?

www.histoires-deroses.com/rosiers/rose-de-damas/ispahan.html

Et visitez le site créé par des architectes paysagistes pour connaître les roses sur le bout des pétales :

www.fleursparfumees.com/rosiers.html

 

Author: Sandrine

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest