Eternelle pâquerette

Aucune autre fleur que Bellis perenis ne symbolise autant le renouveau. Avec son petit cœur doré cerné de pétales blancs ourlés d’un liseré rose, elle annonce avec charme et simplicité le printemps. Elle est la digne fleur de Pâques.

Pâquerettes sauvages et Pompon

Cette petite fleur délicate avec son air champêtre juchée sur ses 10 centimètres nous rappelle à tous des souvenirs plein de tendresse. Qui n’a jamais cueilli  ces petites fleurs graciles réunies en bouquet offert à sa maman ou à sa petite voisine de maternelle. Ah! L’amour!!!

La pâquerette et cultivée en Angleterre dès le XVIIIème siècle. C’est à Victor Lemoine, de Nancy  que l’on doit sa commercialisation dès 1889. Présente en Europe, elle couvre dès le mois d’avril les,pelouses, gazons et les champs jusqu’à devenir un tantinet envahissante.

La plus commune est blanche, mais les variétés à pompon aux couleurs vives carmin ou rose apportent une touche de sophistication à cette fleur. Comme toutes les herbacées, elle se ferme la nuit et s’épanouit le jour.

 

 

 

La championne de bienfaits

Sous ses airs innocents, la pâquerette est très utilisée en phytothérapie. Les Anciens déjà l’utilisaient pour soulager de nombreuses pathologies. Appliquer en cataplasme elle était sensée atténuer la douleur et les rhumatismes. Les fleurs infusées dans de l’eau bouillante favorisent la cicatrisation de plaies bénignes. Enfin elle avait la réputation d’avoir des effets curatifs sur l’asthme, l’asthénie ou l’angine. Avouez que le palmarès est exceptionnel!!!

L’élixir du buste (si, si pour de vrai)

Jetez aux orties (désolée pour les amateurs de purin…) tous vos onguents et crèmes onéreux car voici le nec plus ultra des nectars anti-âge pour les seins : le macérât aux fleurs de pâquerettes (j’ai testé pour vous)bon marché en plus. Grâce à sa vitamine A, ses bio-flavonoïdes et à ne résine, l’huile de pâquerette exerce une action tonifiante sur les vaisseaux sanguins.

Pour concocter votre propre macérât, après votre cueillette, je vous propose quelques recettes faciles et peu onéreuses ici et ici.

Pour un maximum de résultat:

  • Si vous êtes courageuse : appliquer l’huile en effleurant légèrement de bas en haut jusqu’au cou
  • Si vous êtes très très courageuse : poser sur votre buste une serviette trempée dans de l’eau glacée ou prenez une douche froide
  • Si vous êtes hyper motivée associer cette cure à des exercices spécifiques pour muscler les pectoraux.

A ce rythme, au bout d’un mois vous constaterez une réelle amélioration de votre galbe. Merci miss Pâquerette!!

Starisation de la pâquerette

Pushing daisies
Bien sur, il y a eu Daisy, la compagne de Donald et Pâquerette, la fée verte dans la Belle au bois dormant de
Walt Disney. Souvenirs, souvenirs….Plus récemment, le feuilleton télévisé Pushing Daisies de Bryan Fuller retrace l’histoire d’un jeune pâtissier au don exceptionnel. Depuis son enfance, il a la faculté de faire revenir les morts par un simple contact physique. Mais au deuxième contact la mort s’abat de nouveau et pour toujours. Ned, le héros va utiliser son pouvoir pour résoudre des affaires criminelles. Au passage, il tombe amoureux d’une de ses « revivantes ». Je vous laisse imaginer la suite…

Au ras des pâquerettes

Les pensées auraient pu faire l’affaire, mais c’était déjà pris. Ou les crocus et l’expression serait devenue « au ras des crocus ». Mais la fleur est moins présente que la pâquerette plus commune. pour connaître tous les dessous de « au ras des pâquerettes » cliquer ici et vous prendrez de la hauteur!!


ID CARD

Plante dicotylédone regroupant 15 espèces au total dont « Bellis perennis » est la plus courante
Hauteur : 10 à 15 cm
Vivace mais traditionnellement cultivée en annuelle
Se ressème toute seule et peu devenir envahissante
Plantation et rempotage au printemps
Sa présence atteste d’un sol peu calcaire

Author: Sandrine

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest